Parution du livre photo "Solidarités" par Gilbert de Murcia et Pierre Heckel

Solidarites vignette
Gilbert de Murcia et Pierre Heckel membres éminents de notre club et valeureux photographes se sont particulièrement investis cet automne et hiver derniers à l’appel du Rotary club d’Illkirch en vue d’une exposition photographique sur le thème de la solidarité. Exposition qui a eu lieu à la salle des fêtes d’Illkirch les 9 et 10 février 2019.

Ils ont souhaité tous les deux prolonger cette expérience commune en rassemblant  leurs photos dans un livre que l’on peut feuilleter (et acquérir) sur le site Blurb, sous le titre SOLIDARITES

Consulter le livre

1/4 heure photo du 13 Mars 2019 : "Besoin d'évasion" par Bernard Bertrand

2019 03 qhp bber cc
L'analyse de Alain Hamdi :

Venise évoque une ville très romantique avec son carnaval, ses masques, ses carnavaliers et ses gondoles dans les canaux. Spontanément, on reconnait le style de Bernard et sa passion liée au carnaval.

Aujourd’hui il nous emmène sur la lagune de Venise. C’est une photo de voyage prise l’an dernier pendant sa période préférée.

Il oriente son appareil depuis l’ile San Giorgio Maggiore en le dirigeant vers la Piazza San Marco. Il choisit le format 3:2 et on est tout de suite attiré par les deux gondoles chahutées par les flots. On entend presque le bruit du cliquetis des gondoles qui tapent contre les pilotis en bois. On imagine aussi un de ces gros bateaux de croisière qui vient de passer et a failli tout emporter, ce qui expliquerait l’agitation et le débordement de l’eau sur le quai.

1/4 heure photo du 27 février 2019 : "Ballet vespéral" par Roland Jacquet

2019 02 qhp rjac cc
L'analyse de Christophe Staudinger :

Analyser une photo d’une autre personne correspond pour moi à me dire : "Aurais-je pris la photo ?". Pour celle-ci oui, c’est pour moi une belle photo de vacances.
La composition est lisible. Je comprends la scène qui se lit de gauche à droite et de haut en bas en zigzag .
Certaines photos de voyage peuvent être encombrées et difficiles à lire, mais ici, je comprends ce que l’auteur a voulu nous montrer.
Entre le premier et le dernier plan mes yeux rentrent dans la photo. Elle retient mon attention. Mes yeux sont en éveil. Contraste bien maitrisé, rien à redire sur les exifs.
Les diverses touches de rouge et d'orange apportent une couleur chaude à l’image. Les enfants qui sont sur la photo apportent une force. J’aime bien leurs reflets dans l’eau. Le sens des diverses voilures aux différents plans apporte un équilibre et la silhouette sombre de l’enfant à gauche, derrière la voilure de la barque, apporte une touche de mystère.

1/4 heure photo du 13 février 2019 : "Bienvenue en Catalogne" par Florence Remi

2019 02 qhp frem cc
L'analyse de Claude Lacour :

Que de jaune, mais n’est-ce pas une couleur d’actualité ?

Ce jaune, couleur dominante, se retrouve partout : rubans de la rambarde, maillot du cycliste, barrières métalliques,...
Les rubans jaunes de la rambarde ne symbolisent-ils pas, quant à eux, la lutte des indépendantistes pour la liberté de la Catalogne ? Leur densité contraste avec les autres rubans jaunes, davantage clairsemés.

Ce jaune bien marqué s’oppose très nettement au bleu du ciel et de la montagne. Par ailleurs, le bleu aperçu à travers la rambarde à gauche de la photo est-il celui d’une mer ou d’un lac ?
Les formes géométriques chères à Florence sont variées : escaliers, barrières au sol, rambardes, poteaux et murs. Exception faite de l’extrémité du muret de l’esplanade, il n’y a pas de forme courbe.

Rechercher