1/4 heure photo du 13 février 2019 : "Bienvenue en Catalogne" par Florence Remi

2019 02 qhp frem cc
L'analyse de Claude Lacour :

Que de jaune, mais n’est-ce pas une couleur d’actualité ?

Ce jaune, couleur dominante, se retrouve partout : rubans de la rambarde, maillot du cycliste, barrières métalliques,...
Les rubans jaunes de la rambarde ne symbolisent-ils pas, quant à eux, la lutte des indépendantistes pour la liberté de la Catalogne ? Leur densité contraste avec les autres rubans jaunes, davantage clairsemés.

Ce jaune bien marqué s’oppose très nettement au bleu du ciel et de la montagne. Par ailleurs, le bleu aperçu à travers la rambarde à gauche de la photo est-il celui d’une mer ou d’un lac ?
Les formes géométriques chères à Florence sont variées : escaliers, barrières au sol, rambardes, poteaux et murs. Exception faite de l’extrémité du muret de l’esplanade, il n’y a pas de forme courbe.

...Intelligences furtives | Espace Appollonia
Expo à l'Espace Appollonia
Tacites ou insoupçonnées - des intelligence furtives

Des photographies issues de la collection de Madeleine Millot-Durrenberger

Patrick Bailly-Maître-Grand, Stefano Bianchi, Thierry Cauwet, Jean Daubas, Gilbert Garcin, Colette Hyvrard, Gábor Kerekes, Marc Le Mené, Gudrun von Maltzan, Ernest Pignon-Ernest, Bernard Plossu, Jan Saudek, Francesco Vezzoli, Joel Peter Witkin

Avec la participation involontaire, sous forme de cartes postales, de : Jean Hans Arp, Giorgio Morandi, Edward Hopper, Luca Signorelli, Odilon Redon, Le Caravage, Albrecht Du?rer, Nicolas Poussin, Raphäel, Édouard Manet, Cy Twombly, Pablo Picasso, René Magritte

Jusqu'au 7 avril 2019 à l'Espace Appollonia, 23 rue Boecklin à Strasbourg  - Mercredi, jeudi, vendredi de 11h à 18h ; samedi et dimanche de 14h à 18h - Entrée libre - En savoir plus - Y aller

Prisonnières des murs | Yann KERDONCUFF
Expo Au Mandala
Voyage dans une prison de femmes désaffectée en Thaïlande

Le photographe strasbourgeois Yann Kerdoncuff a pu explorer - illégalement dans un premier temps, puis officiellement par la suite - une prison de femmes désaffectée à Chiang Maï, une ville du nord de la Thaïlande.

Comme souvent en photographie "urbex", ces lieux désertés se sont révélés plein de vie de par les nombreuses traces laissées par les prisonnières qui ont vécu dans ce lieu.

Une série de 21 photographies est à voir dans la galerie d'art du Mandala. Le vernissage aura lieu le vendredi 1er février à partir de 18h30.

Du 1 au 28 février 2019 dans la galerie d'art du restaurant Le Mandala, 14 rue du Fabourg de Saverne à Strasbourg - Horaires du restaurant - Entrée libre - Y aller

Ukraine, de Maïden à la guerre | Guillaume HERBAUT, à voir chez Stimultania
Expo Guillaume Herbaut - stimultania
Photographier les traces de l'Histoire

"Depuis des années, Guillaume Herbaut se rend en Ukraine pour y suivre les tensions entre les partisans d’un pays tourné vers l’Europe et ceux qui sont attirés par sa composante russe.
Cette lutte qui commence par l’occupation héroïque de la place Maïden à Kiev se transforme en une guerre de tranchées dans l’est du pays : comment traduire cette installation d’un peuple dans ce qui devient aux yeux de tous une époque maudite ?" - Michel Poivert

"De Tchernobyl à la guerre. L’Ukraine est un marqueur dans mon parcours photographique. Par ce pays, je suis passé du photojournalisme classique en noir et blanc, à une photographie documentaire qui relate le drame invisible d’une catastrophe nucléaire. En 2001, dès les premiers instants, je me suis senti lié à ce territoire." - Guillaume Herbaut

Jusqu'au 31 mars 2018 chez Stimultania - Pôle de photographie, 33 rue Kageneck à Strasbourg - Du mercredi au dimanche de 14h à 18h30, entrée libre - En savoir plus - Y aller

Page 1 sur 11

Rechercher