Henri BLOMMERS | La Chambre, Strasbourg
Exposition Henri Blommers à La Chambre
Sa première exposition monographique en France

Henri Blommers est un photographe hollandais de 52 ans qui vit et travaille à Amsterdam. Son monde brille de mille couleurs qui ne sont autres que notre environnement quotidien. Une féérie acide s’en dégage, émanation fantastique d’une réflexion qui part de constats contemporains. Avec Plastic Utopia, il développe une mise en scène qui vise les yeux avant l’analyse. Des éléments naturels entremêlent dans leurs motifs des corps étrangers artificiels, intégrés comme dans une nature non pas morte mais bien vivante, éclatante même.
Sa toute récente série AlleenSeul » en néerlandais) s’intéresse à la numérisation globale, qui trouve dans nos vies de plus en plus d’applications. La communication en particulier s’en trouve drastiquement renouvelée, avec avantages et inconvénients. Les images d’Alleen interrogent ce nouveau paradigme entre connexions infinies et isolement, entre célébrité et anonymat.

Du 29 juin au 28 juillet, puis du 16 au 25 août 2019 à La Chambre, 4 place d'Austerlitz à Strasbourg - Du mercredi au dimanche de 14h à 19h ; fermé les jours fériés ; tous les dimanches à 17h : visite commentée ; entrée libre - En savoir plus

1/4 heure photo du 12 juin 2019 : "Fin de régate" par Patrick Stiegler

Finderegatecc
L'analyse de Gilbert de Murcia :

La photo que nous propose ce soir Patrick est tirée de son album ‘’Régates à St.Tropez’’.
Alors, voici ce que dit la légende :  ‘’Organisé chaque année au début du mois d'octobre, cet évènement est devenu un rendez-vous incontournable des amoureux de la voile. J'y étais...
Mais un coup de vent d'Est a contrarié les régates pendant plusieurs jours. Et ce n'est que depuis la côte du golfe que, équipé d'un puissant téléobjectif, j'ai pu faire ces quelques photos...”
Alors il faudrait que Patrick s’explique parce que, de retour de régates, dos à la mer et face à St Tropez, le vent sur cette image semble venir non pas de l’est mais de l’ouest ? De plus, cette photo ne semble pas prise depuis la côte, mais depuis la mer !
Mais laissons là ces broutilles, et regardons cette image traitée façon pastel que l’on penserait tirée d’un film italien.

Un monde habité | Yvon BUCHMANN
Expo Yvon Buchmann à Mulhouse
Notre ami Yvon Buchmann expose au musée des Beaux-Arts de Mulhouse

Retrouvant la photographie, sa passion d’enfance, il y a 13 ans après une vie semée d’embûches, Yvon décide de s’y consacrer entièrement. Privilégiant le noir et blanc, il considère que la technique n’est pas primordiale mais qu’elle doit être au service de l’idée et de l’œil.
Humaniste, il observe avec justesse et discrétion des communautés humaines en marge de la société ou des individus marqués par la vie. Parfois, il saisit au vol un moment de grâce, lorsque la rencontre inattendue de deux êtres dissemblables, la juxtaposition fortuite d’objets disparates possèdent une portée philosophique, jamais dénuée d’humour. Le travail sur les lignes du paysage ou de l’architecture, les ombres portées et les contrastes de valeurs apportent à ses clichés rigueur et intemporalité.

Vernissage le 28 juin à 18h30.

Du 28 juin au 22 septembre 2019 au musée des Beaux-Arts de Mulhouse, place Guillaume Tell  - Tous les jours de 13h à 18h30, sauf mardis et jours fériés - Entrée libre - Y aller

1/4 heure photo du 29 mai 2019 : "Rizière" par Guy Feltz

QHPGFeltz29 05 2019mini
L'analyse de Michel Bintz :

Guy,

Cette scène de la vie quotidienne, que tu as dû prendre au cours d’un voyage en Asie, présente à mon sens quatre scènettes  juxtaposées :

- sur la gauche, un enfant qui ne regarde pas l’engin en pleine action, mais plutôt une scène que nous ne voyons pas ;
- au centre, un homme en appui à l’arrière de son motoculteur vraisemblablement dans une rizière. Il est arc-bouté sur sa machine qu’il a du mal à maîtriser, elle est trop forte, trop rapide et sans âme.
Cette scène signifie également un changement d’époque, la fin du travail avec le Bubalus bubalis (buffle d’eau) et la mécanisation du labourage dans la culture du riz ; malgré tout, la rudesse du travail est encore bien présente ;

Page 1 sur 13

Rechercher